Tiffany : « Il faut construire et surtout entretenir son réseau ! »

Tiffany SARRAZIN
MBA 2 Wine Marketing and Management (Promotion 2014)
Chargée de mission commerciale chez Baron Philippe de Rothschild

Quel est votre parcours scolaire et professionnel ?
Avant d’intégrer le Bordeaux International Wine Institute, j’ai réalisé un Bachelor en commerce à l’Ecole Atlantique de Commerce (Audencia Nantes), où j’ai acquis les bases du commerce et et du développement international (notamment export). Cela m’a permis de me construire un profil très international avec plusieurs stages en tant qu’assistante export, puis commercial sédentaire export dans des secteurs très variés (luminaire, décoration, alimentaire).

Pourquoi avez-vous choisi le MBA Wine Marketing & Management ?
J’ai réalisé mon dernier stage de Bachelor dans une maison de négoce de vins à Saint-Emilion. C’est à ce moment-là que ma passion pour le vin s’est confirmée. Possédant déjà un background en commerce international, je me suis alors dirigée vers le MBA Wine Marketing & Management du BIWI pour me spécialiser dans ce secteur qui me tient à cœur. De plus, j’avais eu beaucoup de retours positifs sur l’Ecole et l’INSEEC en général de la part des professionnels du vin et je voulais vraiment bénéficier du large réseau de l’établissement et de sa notoriété dans le milieu.

Comment avez-vous trouvé votre stage ?
En répondant tout simplement à une offre, parue sur le site letudiant.fr.
J’ai débuté mon stage chez Baron Philippe de Rothschild en tant qu’Assistante export, puis j’ai cherché à évoluer progressivement et je suis maintenant Chargée de mission commerciale. Mes principales missions sont devenues très variées et enrichissantes puisque je travaille à la fois pour le CHR (Café Hotels Restaurants), la Grande Distribution, et aussi les Duty-Free avec des déplacements à l’étranger.

Comment envisagez-vous votre avenir professionnel ?
Mon objectif est d’acquérir assez d’expérience commerciale (back office et terrain) pour devenir Responsable de zone export dans un futur proche.

Que conseilleriez-vous aux futurs étudiants ?
Construisez-vous un réseau et surtout entretenez-le ! Même si mon entrée chez Baron Philippe de Rothschild reste une exception car j’ai répondu à une offre, j’ai décroché tous mes autres stages grâce à mon réseau professionnel (intervenants de la formation, famille, amis, professionnels du milieu, CIVB, clients de BPhR, etc.). L’entretenir est très important et la meilleure solution reste les vœux de bonne année. En entretenant votre réseau, vos contacts penseront à vous lorsqu’un stage ou un emploi sera disponible dans leur entreprise.

Quel message souhaiteriez-vous ajouter à votre témoignage ?

Je pense qu’aujourd’hui il ne faut pas hésiter à réaliser une expérience à l’étranger. Nous sommes de plus en plus amenés à travailler avec le monde entier et c’est très enrichissant de partir à l’étranger afin de découvrir une autre culture et une autre façon de travailler et de se comporter professionnellement parlant. Et puis c’est toujours très intéressant de voir ce qu’il se fait ailleurs !

Un article du Groupe INSEEC