Titulaire du MBA Wine Marketing & Management (Promo 2012), Vincent Pétré a co-écrit un guide pratique sur l’utilisation des réseaux sociaux dans le monde du vin, publié cet été aux éditions Féret. L’occasion d’interroger ce diplômé du Bordeaux International Wine Institute (BIWI) sur ce projet à quatre mains, mais aussi sur ses diverses expériences dans lesquelles réseaux sociaux et vin s’entremêlent.

Vous venez de publier « Les Réseaux Sociaux et le Vin » avec Patrice Malka. D’où vous est venue cette idée ?
Ce précis est né de ma rencontre avec Olivier ANTOINE GENY, CEO du cabinet de conseils en viticulture AOC-Conseils, et Patrice MALKA, responsable export auprès de la maison de négoce GINESTET. Olivier m’avait fait part de son intérêt concernant les réseaux sociaux et le secteur viticole, alors que j’entamais de mon côté une analyse sur les facteurs clés de succès des vignerons sur les réseaux sociaux pour mon mémoire de fin d’études au BIWI.

Ce guide s’adresse-t-il uniquement aux marketeurs du vin ?
Ce livre a été volontairement pensé comme un outil à double entrée. Il permet à la fois aux néophytes d’appréhender facilement l’univers des réseaux sociaux, tout en fournissant aux acteurs plus érudits des conseils pour développer leur propre stratégie grâce à une boîte à outils solide. En somme, « Les Réseaux Sociaux et le Vin » ne s’adresse pas uniquement aux vignerons, mais à une pluralité d’acteurs participant à la valorisation de la filière vin.

Pouvez-vous nous résumer vos différentes expériences en termes de réseaux sociaux dans le domaine du vin ?
J’ai eu la chance de grandir avec les réseaux sociaux, de les appréhender de manière personnelle et professionnelle. En 2007, je réfléchissais déjà à la manière d’intégrer les réseaux sociaux dans la stratégie marketing d’un des pionniers de la vente de vin en ligne. J’ai ensuite acquis de nombreuses expériences en Australie et en Espagne, où l’utilisation des réseaux sociaux était assez différente.
A l’issue de ma formation en marketing du vin au BIWI, j’ai pu collaborer en tant que community manager freelance auprès d’une large palette d’acteurs de la filière vin en France. Des institutions qui souhaitaient des relais sur leurs évènements, mais aussi des PME en recherche de visibilité sur le web.
Depuis 2013, j’anime avec Amélie Nollet les rencontres entre community et social media managers d’Aquitaine : #MyAperoBordeaux. Il s’agit d’évènements mensuels permettant d’échanger autour de notre métier, à travers un atelier participatif et un apéritif networking. Le concept est régi par l’association SocialMixCity, dont je suis le vice-président.

Aujourd’hui, vous êtes Wine StartUps Facilitator chez 33entrepreneurs. Pouvez-vous nous expliquer en quoi cela consiste ?
33entrepreneurs est un accélérateur de startups dédié à la mise en orbite de concepts innovants au sein de trois piliers d’excellence de la France : le Vin, la Gastronomie et le Tourisme.
Pour repérer les concepts les plus innovants dans ces domaines, nous organisons tous les mois des concours de startups.
 En 7 mois, nous avons ainsi parcouru 6 pays et permis à 80 startups de présenter leur concept devant des passionnés de l’innovation, des professionnels, des mentors, mais également des investisseurs et des acteurs de la presse. Les gagnants remportent notamment une semaine de coaching en stratégie dans nos locaux à Bordeaux.
Notre programme d’accélération de startups sera lancé début 2015. Nous sélectionnerons une cuvée d’une dizaine de startups dans lesquelles nous investirons et placerons des mentors, qui conseilleront pendant plusieurs mois les jeunes entrepreneurs.

Enfin, quelles sont les compétences ou expériences acquises au sein de l’INSEEC International Wine Institute qui vous sont le plus utiles dans le milieu ?
L’INSEEC est une fabuleuse école en ce sens qu’elle permet aux étudiants de tisser un réseau professionnel qualitatif à travers le monde. Au sein de ma promotion, j’ai ainsi eu le plaisir d’échanger et de rester en contact avec des personnes de 18 nationalités différentes !
Avec son implantation à Bordeaux et son ouverture sur le monde, le Wine Institute donne également une vision globale du secteur vin tout en attirant les intervenants les plus réputés. Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir contacter le réseau du Wine Institute avant de lancer nos concours de startups.

Commentaires

commentaires