afficheSur les 1 500 cépages recensés dans la viticulture, 30 suffisent à produire plus de 70 % des vins de la planète. Plus faciles à cultiver, plus au goût du moment et surtout mieux connus des consommateurs, ils grignotent les cépages présents historiquement, qui disparaissent progressivement.

C’est en partant de ce constat que les étudiants de l’association Wine About ont décidé pour la dernière conférence de l’année de s’intéresser au 30% restants. Pour ce faire, afin, comme toujours de laisser la parole aux spécialistes, c’est WINE MOSAIC qui fut invitée à animer la soirée.

Cette association, représentée en cette soirée par FannyBasteau et Laure-Marie Ducloy, milite pour la « vinodiversité » en accompagnant notamment les vignerons qui cultivent des raisins dits « autochtones », ces cépages autochtones étant un des éléments fondateur de la notion de terroir.

Ce projet s’appuie notamment sur deux leviers :

  • coté production : développer la connaissance et les dispositifs de préservation des cépages originaux et accroitre la production de vins de qualité qui en sont issus
  • coté consommation : développer la notoriété et la consommation de ces vins issus des cépages originaux

Les cépages originaux représentent une excellente opportunité à la fois pour les consommateurs, particulièrement sur les marchés « matures », qui sont à la recherche de découvertes et de nouvelles expériences et également pour les régions productrices de vin qui cherchent à se distinguer sur leurs marché, qu’ils soient locaux, nationaux ou internationaux.

A la fin de la conférence, les étudiants ont pu découvrir et déguster les cépages ALTESSE, PANSA BLANCA, DURAS, BRAUCOL…

Wine Mosaic organise également un Symposium à Marseille au mois de Novembre 2015 et sera présent sur Vinisud en Février 2016.

[cycloneslider id= »wine-mosaic-a-decouverte-cepages-oublies »]

Commentaires

commentaires